Taïg Khris: la Tour Eiffel en rollers, sa vie d’entrepreneur, concurrencer les GAFAM avec Albums!

Interview – La rédaction de Caractères a reçu Taïg Khris! Star du roller, vainqueur des plus grandes compétitions mondiales parmi lesquelles les X-Games, il est l’homme de tous les records, de tous les dépassements ! Le grand public le découvre le 25 mai 2010, alors qu’il s’apprête à sauter en roller depuis le premier étage de la Tour Eiffel. Plus tard, il apparaîtra sur le petit écran, participant à des jeux télévisés comme Koh Lanta, Pékin Express ou Danse avec les Stars.

Taïg Khris refait parler de lui en 2014, lorsqu’il lance OnOff, un opérateur de télécommunications mondial, qui lui offre une place au hall of fame des entrepreneurs français les plus influents. En mars 2021 il lance Albums, une application photo et vidéo avec laquelle il espère concurrencer les géants du réseau social.

Ci-dessous les meilleurs moments de l’interview:

En regardant votre parcours, on pourrait croire que vous avez suivi un parcours typique d’école de commerce, alors que pas du tout?

“Mes parents ont fait un pari fou, même si on n’avait pas d’argent ni rien, celui de ne jamais me scolariser. Je n’ai jamais mis les pieds à l’école!” […] Y’a beaucoup de parents qui ont peur pour le futur, pour le lendemain. Toujours à dire à leurs enfants “Faut que tu penses à ton avenir!” Pour les miens, ce qui comptait le plus c’est que je sois heureux.”

Quel regard vous avez sur les études, l’éducation nationale par exemple. Dans le cas où vous auriez des enfants, suivront-ils le parcours classique ? 

“Le jour où j’aurais des enfants je créerai une école, basée sur la liberté. C’est difficile d’avoir un avis tranché, parce que je ne connais pas l’école! Donc je ne sais pas ce qui est bien ou pas bien. Mais un truc est certain, c’est que j’ai un ressenti de l’extérieur, je pense que l’école est un peu dépassée”.

Pour Taig Khris, l’éducation est clé. 

“Toutes les faiblesses du Monde partent de l’éducation. Le racisme, la discrimination, tous ces problèmes partent d’un manque d’éducation et de connaissance”

Est-ce que cette envie d’être le meilleur c’est quelque chose qui vous a toujours suivi ? 

“J’ai toujours grandi en étant le 2ème, dans l’ombre de mon frère. J’avais ce complexe dans mon caractère, et je pense que ça m’a aidé à me surpasser!”

Cette notoriété que vous avez elle est un peu niche. Quand on remporte les X Games, on est populaire, on est célèbre auprès des personnes qui suivent ces jeux! 

“Oui ça c’était un complexe. C’est à dire que j’avais une frustration, c’est que le roller ne soit pas aussi populaire que le foot ou que le tennis”

18:54 “Ce qui est toujours difficile pour un sportif, c’est de se dire un jour “ça y’est c’est fini!”

Vous avez même fait vos premiers pas à Hollywood?

21:09 “On m’a proposé de doubler Channing Tatum dans un film américain au budget de 300 millions de Dollars. Un film des sœurs Wachowski.” 

Vous étiez très proche de votre frère, qui pratiquait lui aussi le patin. C’était un problème pour trouver votre place?

“Oui ça m’a toujours suivi car je vais vous raconter quelque chose de plus personnel. J’ai toujours grandi en étant le 2ème, dans l’ombre de mon frère. J’avais ce complexe dans mon caractère, et je pense que ça m’a aidé à me surpasser!”

À chaque fois qu’il y a eu des blessures, il y a eu réflexion de votre part?

“J’étais obligé. Quand on est champion de roller, on vit avec des contrats de sponsoring. Et un contrat de sponsoring, ça dure rarement plus de 2 ou 3 ans. J’avais toujours cette épée de Damoclès au-dessus de la tête, de me dire “Si je ne suis plus champion, et bien je n’ai plus rien pour vivre”

Vous aimeriez qu’Album devienne leader d’un GAFAM à la française ? 

“C’est une des raisons pour lesquelles j’ai créé Albums, c’est la frustration et le complexe qu’en France, nos investisseurs et nos politiques ont vu passer le train et l’ont laissé passer sans rien faire! Et donc finalement on perd une bataille stratégique pour les 100 prochaines années! Parce que c’est quand même dingue de se dire que toute la communication, toute la vie des gens est sur des serveurs américains, chinois ou russes et que nous, on n’a aucun poids là-dessus! C’est presque un poids politique! Je ne suis pas du tout pour Donald Trump, mais on voit dernièrement que Twitter et Facebook ont supprimé la voix d’un Président en exercice! C’est quand même délirant! Ça veut dire qu’aux prochaines élections françaises, si les Gafa n’aiment pas un de nos candidats, en un clic ils le suppriment de la scène médiatique et on pourra rien faire”

[…] Y’a un vrai problème, presque politique, de créer un GAFA français et européen. Ou en tout cas un réseau social français et européen. J’ai pas la prétention de dire que c’est Albums qui le deviendra mais j’ai l’ambition que ça le devienne! Et en tout cas je lance le message pour que d’autres entrepreneurs se mettent dans la lignée, et je lance un message aux politiques et aux investisseurs de soutenir ce genre de projets! Parce que c’est très beau! Souvent les investisseurs me disent “nous aussi on a l’ambition de créer des réseaux sociaux à l’américaine, en France! Sauf que quand il faut faire le chèque, y’a plus personne!” 

Son admiration pour Elon Musk 

 “Un mec comme Elon Musk j’adore, parce que c’est un mec qui pense out of the box, qui pense avec beaucoup d’ambition, qui n’a pas peur de changer le Monde dans sa vision. Même si parfois il est extravagant! Mais au contraire, j’aime ce côté de vouloir sortir des clous! Je ne le vois pas comme une idole, mais je le considère avec beaucoup de respect! Comme un objectif vers lequel tendre. J’aimerais beaucoup, un jour, pouvoir le rencontrer, et faire des projets qui se rapprochent de ce que fait Elon Musk. Peut-être qu’un jour je ferais des projets similaires!” 

Taïg Khris vient donc de lancer Albums, une application en passe de devenir le WhatsApp de la photo et de la vidéo! Après le sport, le métier de présentateur pour la télévision et l’entreprenariat, l’ancien sportif se dirige vers un tout autre domaine.

Même s’il grandit loin de tout enseignement traditionnel, l’école est un sujet qui le passionne. Il songe aujourd’hui à inventer l’école de demain:

“Y’a beaucoup de parents qui ont peur pour le futur, pour le lendemain. Toujours à dire à leurs enfants “Il Faut que tu penses à ton avenir!” Pour les miens, ce qui comptait le plus c’est que je sois heureux. Le jour où j’aurais des enfants je créerai une école, basée sur la liberté. C’est difficile d’avoir un avis tranché, parce que je ne connais pas l’école! Donc je ne sais pas ce qui est bien ou pas bien. Mais un truc est certain, c’est que j’ai un ressenti de l’extérieur, je pense que l’école est un peu dépassée. Si un jour je peux créer cette école, je pourrais vraiment aider à grande échelle”

Taig Khris, 14/04/21 – Caractères média

Après sa carrière de sportif de haut niveau, il passe d’une notoriété assez “niche”, liée à son sport (le roller), à une célébrité nationale, avec la télévision! En 2003 on le voit chez France Télévision dans l’émission l’été de tous les records. En 2010, il participe à Koh Lanta et Pékin Express! Et la même année, il organisez un événement qui marque les esprits du Monde entier: un saut en rollers depuis le premier étage de la Tour Eiffel!

Aujourd’hui, c’est un Taïg Khris entrepreneur que nous rencontrons. Toujours dans la même veine de challenge et de dépassement de soi, il a cependant du faire face à un milieu qui ne le prenait pas au sérieux:

“Vu que les fonds d’investissement m’ont un peu ri au nez, au début, quand je suis arrivé en béquille. Et en tant que rollerman quand je leur disais que je voulais créer un opérateur mobile mondial ils sont tombés de leur chaise et m’ont dit non, on ne va pas vous financer.”

Taig Krhis, 14/04/21 – Caractères média

Taïg Khris crée ALBUMS, le réseau social français

Aujourd’hui, après l’expérience et la renommée acquises avec l’application OnOff, il se lance corps et âme dans le projet ALBUMS. Un service de stockage et de partage de vidéos. Là encore, le défi est énorme: fédérer un public français et européen autour d’une seule application, indépendante de l’emprise des GAFAM et des grandes puissances mondiales.

“C’est une des raisons pour lesquelles j’ai créé Albums, c’est la frustration et le complexe qu’en France, nos investisseurs et nos politiques ont vu passer le train et l’ont laissé passer sans rien faire! Et donc finalement on perd une bataille stratégique pour les 100 prochaines années! Parce que c’est quand même dingue de se dire que toute la communication, toute la vie des gens est sur des serveurs américains, chinois ou russes et que nous, on n’a aucun poids là-dessus! C’est presque un poids politique! Je ne suis pas du tout pour Donald Trump, mais on voit dernièrement que Twitter et Facebook ont supprimé la voix d’un Président en exercice! C’est quand même délirant! Ça veut dire qu’aux prochaines élections françaises, si les Gafam n’aiment pas un de nos candidats, en un clic ils le suppriment de la scène médiatique et on pourra rien faire!”

Taïg Khris, 14 avril 2021 – caractères média

La suite de l’interview, c’est ici!