TURQUIE : le sacrifice des droits des femmes au profit d’une stratégie politique ?

International – En Turquie, 474 féminicides sont signalés en 2019. Et pourtant, le 20 mars au réveil, on apprenait la décision du Président Erdoğan : la Turquie se retire de la Convention d’Istanbul. C’est un coup dur pour les droits des femmes mais une victoire pour les conservateurs. Bien plus complexe qu’il n’y paraît, sous cette décision arbitraire se cachent des calculs politiques et des messages diplomatiques.

Caractères a décidé de plonger dans le vif de ce sujet. Quelles sont les forces qui ont poussé le Président Erdoğan à franchir ce cap ? Que gagne-t-il au détriment des droits des femmes ?